Blogue

La semaine d’Herby dans les coulisses

HEYBY0707

U2 à Montréal, c’est comme avoir le spectacle de la mi-temps du Super Bowl deux soirs de suite en plein mois de juillet. Lorsque j’ai croisé Jacques Aubé cette semaine au Centre Bell, je lui ai demandé si la venue du groupe irlandais était l’évènement le plus important de son année. L’homme m’a répondu sans hésitation : « Non ! Je dirais plutôt l’évènement le plus important de ma carrière ». En effet, le directeur général d’Evenko et son équipe misent gros. Créer un stade à ciel ouvert afin d’accueillir pour deux soir seulement un total de160 000 personnes, c’est du jamais vu au Québec. Oui, il est vrai que U2 a toujours eu la cote à Montréal, les billets du premier spectacle se sont vendus en 20 minutes seulement. Un record. Bono qui avait du reporter son passage à Montréal à cause de maux de dos, est plus que jamais attendu dans la métropole et devrait arriver aujourd’hui. Pendant que Bono et son groupe donnaient mardi soir un concert à Chicago, on montait sur le site de l’ancien l’hippodrome de Montréal la scène qui avait servi au spectacle de Miami la semaine dernière. La logistique qui permettra aux 80 000 personnes de pouvoir être à leur place vers 21h pour entendre les premiers accords du mythique groupe a été préparée depuis des mois. Jacques Aubé nous assure que la machine est bien huilée et que tout devrait bien se passer si le public suit les indications des organisateurs qui se trouvent sur un site spécialement créé pour l’évènement : www.U2.evenko.ca. Habituellement je ne suis pas du genre à arriver quatre heures à l’avance, mais plutôt du style dernière minute. Et je n’aurai malheureusement pas comme Bono et son groupe une escorte policière qui me conduira à l’hippodrome. Je fuis habituellement les foules, j’aime bien quelques chansons de U2 mais je n’ai jamais acheté d’album du groupe. Pourtant je serai vendredi soir à ma place et à l’heure. U2 en concert ne m’a jamais déçu et j’ai l’impression que si je passe mon tour je manquerais quelque chose. Surtout que ces spectacles seront une expérience unique qui ne risque pas de se répéter. Le site de l’hippodrome serait sur le point d’être vendu pour un projet immobilier.

Sade

Photo Jacques Aubé, vice président directeur général du groupe Evenko et Sade

Jacques Aubé, l’homme de la situation

Quelques minutes avant de monter sur scène vendredi dernier, Sade s’est vu remettre des mains d’André Ménard et d’Alain Simard, le prix Ella Fitzgerald, pour souligner sa contribution au jazz vocal contemporain. D’une timidité légendaire, la chanteuse nigérienne n’a accordé aucune entrevue lors de son passage dans la métropole, mais elle a accepté de se faire photographier aux cotés de Jacques Aubé, vice président directeur général du groupe Evenko. Même si son magnifique spectacle était présenté dans le cadre du festival de jazz, c’est d’abord au groupe Evenko qu’on doit le retour de la chanteuse de Sweetest Taboo en sol montréalais après 18 ans d’absence. Pour Jacques Aubé, les spectacles se suivent mais ne se ressemblent pas. Seulement le weekend dernier, il a vu passer sur la scène du Centre Bell Katy Perry, Weezer et Sade. Celui de U2 à l’hippodrome promet d’être grandiose. On peut dire que Jacques Aubé est surement l’homme qui aura le plus fait bouger Montréal cet été. Il nous donne tous les détails de ce grand événement en vidéo ici.

daniel Lanois 036Daniel Lanois accompagné de Rachel Martinez, traductrice de sa biographie

daniel Lanois 040Daniel Lanois dans sa loge avec l’équipe de Sony Music

La belle et la bête de scène

Daniel Lanois était très heureux lundi soir dernier dans les coulisses de la salle Wilfred Pelletier de la Place des arts. Le spectacle qu’il venait de donner avec les membres de son projet Black Dub dans le cadre du Festival de Jazz avait été longuement ovationné. Beaucoup de monde donc dans la loge, des amis montréalais, des membres de sa compagnie de disque, quelques fans et Rachel Martinez, celle qui vient de traduire en français la biographie du chanteur. « Même si nous nous étions souvent parlé au téléphone je ne l’avais encore jamais rencontré », m’a dit Madame Martinez un peu émue. La biographie qui a pour titre La musique de l’âme, paraitra aux Éditions Boréal en novembre prochain.

_MG_7158

135

Le concert privé de John Legend au W

Vendredi soir dernier vers 20h, la rumeur a commencé à circuler sur twitter : un artiste de renommée internationale se préparait a donner un concert surprise le même soir au bar de l’hôtel W à Montréal. Curieux, en sortant du Centre Bell après le spectacle de Sade, j’ai décidé d’aller faire un petit tour square victoria. Je suis arrivé juste à temps pour voir John Legend, celui qui venait d’assurer la première partie du spectacle que je venais de voir. 200 chanceux ont pu voir de prêt leur idole en performance acoustique « Il n’est pas rare de voir dans les hôtels de la chaine, des artistes débarquer après leur concert pour faire plaisir à leurs fans », m’a dit Jean-François Pouilot, le directeur général de l’hôtel. Si ça se fait fréquemment à New York et à Los Angeles, ce soir là, c’est au W Montréal qu’il fallait être.

Les chefs 118Pasquale Vari, Jean Louis Thémis et Yves Petit , chefs professeurs à l’ITHQ.

Atelier cuisine_2 - William - 2 juillet 2011 (c) ITHQ

Atelier culinaire_139

Trois chefs, un duc et une duchesse

La duchesse et du duc de Cambridge préparant de manière décontracté un repas gastronomique dans les cuisines de l’Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Québec a certainement été un des moments forts de la visite du couple royal au Canada. Des images qui ont fait le tour du monde, assurant ainsi une couverture médiatique exceptionnelle à l’ITHQ. Des articles dans les plus grands quotidiens américains et européens et même de la Tasmanie et de Thaïlande ne cesse de circuler. Le People Magazine a également contacté l’établissement pour faire des entrevues avec les chefs. Pasquale Vari, Jean Louis Thémis et Yves Petit, les professeurs qui ont guidés les deux élèves de marque en cuisine, n’en reviennent tout simplement pas.  Le restau de l’institut qui sert le menu royal du 12 au 30 juillet affiche déjà complet. Et comme un évènement à guichet fermé, on vient de rajouter des supplémentaires afin de continuer le service royal au mois d’août. Pour voir des photos exclusives de William et Kate dans les cuisines de l’ITHQ, cliquez ici.